Témoignage

Le français pour signe distinctif ?

"Quand, à l’âge de 15 ans et malgré un léger désaccord de ma mère, j´ai assisté à mon premier cours de français au lycée électrotechnique de Bratislava, je ne savais pas encore que là débutait une grande aventure qui allait façonner, de manière significative, ma vie professionnelle et personnelle.
Depuis ce premier cours, j’ai effectué des études universitaires et des stages professionnels en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Mon premier poste fut face à la tour Eiffel au Ministère de l’Environnement à Paris. D’autres postes ont suivi en Jordanie, à l’Ambassade de France et dans le monde des Organisations non gouvernementales (ONG) pour les problématiques de l’accès à l’eau potable dans le bassin méditerranéen. Il s’agissait d’expériences très positives, diverses et à la fois uniques. Aujourd’hui l’aventure continue au sein de la Commission européenne en tant que membre de la Représentation de la Commission européenne en République tchèque.
Ma vie professionnelle s’est donc construite, année après année, grâce à de nombreux voyages et séjours dans le monde entier. Et après bon nombre d’entretiens et plusieurs postes, je dois reconnaître qu’une caractéristique de mon profil a très souvent été mise en valeur par les recruteurs, à plusieurs reprises : c´est bien le français mon signe distinctif, la marque personnelle qui apparemment rend mon profil atypique et qualifie mon parcours de parcours « hors du commun » alors que pour moi, il est juste celui d’une jeune européenne.
Grâce au programme Erasmus de l’Union européenne, les étudiants parcourent le continent et le monde entier et presque tout le monde parle couramment l’anglais, ce qui est très bien ! Mais je pense que, pour se donner toutes les chances de s’ouvrir à des opportunités professionnelles multiples, il est plus que souhaitable d’apprendre aussi d’autres langues, de s’ouvrir à d’autres cultures, d’être capable de comprendre d’autres points de vue en lisant, écoutant et de trouver ainsi des solutions en s’inspirant les uns des autres.
Les journées de la Francophonie offrent une plateforme idéale pour cela !"

Andrea Matušáková
Chargée de communication
Représentation de la Commission européenne en République tchèque